Maison du patrimoine Oral
 
 

Mission régionale

Mission régionale de sauvegarde des documents sonores et audiovisuels inédits en musique, danse traditionnelle et littérature orale en Bourgogne.

Mise en place :

En 1999, un rapport d’étude sur la collecte et l’exploitation des musiques de tradition orale en Bourgogne a mis en évidence l’urgence du sauvetage des sources (bandes magnétiques) mises en péril par la détérioration des enregistrements.

’’Collectage de danseurs de bourrée en Donziais (Nièvre, bourgogne). Photo : Gilles Lauprêtre.’’

En 2004, le Ministère de la Culture, le Conseil Régional et les quatre Conseils Généraux soutiennent une mission expérimentale de sauvegarde de documents issus de toute la Bourgogne. Un comité de pilotage réunissant notamment les partenaires institutionnels impliqués dans la mission définit la réalisation de phases de travail consistant au traitement technique de 50 heures d’archives sonores issues des 4 départements de la Région Bourgogne. La mission est réalisée conjointement par :

- L’association musique danse bourgogne : centre de ressources missionné par l’État et la Région pour coordonner le développement de projets musicaux et chorégraphiques à vocation régionale notamment dans le domaine de la valorisation du patrimoine musical.

- L’association Mémoires Vives : structure opérationnelle disposant des compétences spécifiques nécessaires au traitement du son, et par ailleurs déjà investie dans une démarche de constitution d’une phonothèque.

En 2005, une première phase a permis de réaliser un inventaire de 1200 heures de fonds institutionnels, associatifs ou privés en Bourgogne et d’assurer la sauvegarde, la numérisation et le catalogage détaillé de 50 heures de documents sonores et audio visuels sélectionnés parmi ces fonds. Les documents sauvegardés sont mis à disposition du public dans des pôles documentaires en Bourgogne sous forme de documents physiques (compact-discs, dvd, catalogues papier).

En 2006, l’action se poursuit par une nouvelle phase de sauvegarde et de traitement de 50 heures de documents permettant une mise à disposition du public de 100 heures d’enregistrements concernant tout le territoire bourguignon. La sélection des documents retenus pour cette opération est fondée sur plusieurs critères :

- Leur intérêt documentaire & pédagogique

- Leur origine géographique (équilibre entre les 4 départements)

- L’état des supports

En 2007, afin de faciliter l’accès aux sources, la base de données réalisées suite à l’analyse des documents inédits est mise en ligne sur Internet avec différents niveaux de consultation. Cet outils héberge également d’autres catalogues (bibliographies, partitions, documents édités, ...). Cette base s’appelle patrimoine oral de bourgogne.

En 2009, la mission régionale est transférée à à la Maison du Patrimoine Oral (MPO) : Le comité de pilotage approuve définitivement le transfert du portage administratif de l’opération (qui garde la notion de service collectif) à la Maison du Patrimoine Oral. De son côté, l’association Mémoires Vives transfère à la MPO, les compétences, le matériel et le personnel affectés à cette mission de sauvegarde.

Documents concernés :

Cette mission de sauvegarde concerne des documents sonores et audiovisuels inédits en musique traditionnelle envisagée dans son contexte culturel global : musique instrumentale, chant, comptines, danse, littérature orale et tous types de récits oraux sous l’angle de l’intérêt linguistique régional.

’’Collectage d’un conteur de Curgy (Saône et Loire, Bourgogne). Photo : UGMM’’

Au delà de l’intérêt d’un patrimoine régional et de son étude ethnologique, ce riche matériau ainsi à disposition, trouve sa place dans les projets artistiques (notamment lors de réappropriation dans des créations et dans l’enseignement musical) et éducatifs en particulier pour le milieu scolaire. Ainsi des sélections thématiques, pédagogiques sont réalisés et et servent soit pour une approche d’enseignement, soit à l’édition pour une valorisation grand public. Des formations sont mises en place pour accompagner l’écoute et la réappropriation de ce patrimoine. La qualité des enregistrements souvent amateurs perturbe l’écoute du contenu, les informations peuvent être amenées de manière détournée. L’archive sonore nécessite une médiation pour faciliter son accès. Les formations s’adressent à plusieurs publics : formation professionnelle (gérontologie, animation, guide de pays), enseignants, artistes. Des interventions publiques du type conférences, veillées, animations d’écomusée sont élaborées à partir des fonds numérisés. Ces interventions mettent en scène l’archive de manière directe et indirecte (réappropriation).

’’Bal en 1978, organisé par Lai Pouèlée « association pour l’expression populaire en Morvan », qui a participée à relancer par le collectage, la pratique des instruments et danses traditionnel. Photo : Claude Chermain’’

 
 

Contact : Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne : 03 85 82 77 00 / contact@mpo-bourgogne.org