Maison du patrimoine Oral
 
 

Découvrir les archives

François Lancery

Fils de laboureur, François Lancery découvre le folklore alors qu’il est instituteur dans le secteur de Château-Chinon. Déjà joueur de violon, il va rapidement apprendre la vielle puis plus tard la cornemuse.
En 1964, avec les conseils d’Albert Jaillet et le soutien du groupe folklorique « Les Galvachers de Château-Chinon », François Lancery fonde le groupe « Chez nous en Nivernais » à Nevers. Le groupe rassemble alors une cinquantaine de danseurs, musiciens, en majorité des jeunes. Il dirige le groupe jusqu’en 1977 ou il passe le relais à M. Papillon.
Durant ces années, il partira à la recherche de répertoire auprès des « anciens » ménétriers du Nivernais, et enregistre une série de musiciens traditionnels, nous laissant un témoignage de « style » des plus précieux :

Marcel GUINARD, joueur de vielle de Tannay
Air de marche chanté "Charbonnier mon ami" :

M. BERNARD joueur de vielle de Raveau
Air de quadrille :

M. CARROUE joueur de vielle de Perroy
Air d’une chanson "Eugénie les larmes aux yeux" :

M. MATHIEU joueur de vielle de Nolay
Scottich :

Charles ROLAND, joueur de vielle d’Urzy
Mazurka à Lafont :

Auguste VANNEREAU, joueur de violon de Varzy
Marche de noce :

Gustave BEAUFILS, joueur de violon de Nevers
Marche a Piccolè :

Erudit, conférencier, homme de plume, François Lancery faisait également de la lutherie.
Il transmis sa passion et la technique de la vielle à Marc Chevrier qui deviendra un vielleux de référence pour le Nivernais, Morvan.
On peut l’entendre sur un enregistrement faire le commentaire suivant :

« Quelques airs joués par Marc Chevrier, mon premier élève en vielle ».

Air de vielle par François Lancery.
Marche de M. Lafont joueur de vielle à Four de Vaux (nièvre) :

télécharger "Une histoire de la vielle à roue" :

 
 

Contact : Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne : 03 85 82 77 00 / contact@mpo-bourgogne.org